Apprenez à lire l’étiquette du vin

Peut-on se baser sur la marque d’un vin pour acheter sa bouteille? La réponse à cette question est presque négative. Le moyen idéal pour juger de la qualité d’un vin sans l’avoir goûté est d’apprendre à lire son étiquette. L’étiquette est un moyen de vérifier la qualité du vin à travers toutes les informations qui y sont mentionnées. Pour vous aider, voici un petit guide pour vous apprendre à lire l’étiquette d’un vin.

lire etiquette du vin

Les mentions obligatoires en Europe

Sur l'étiquette d'une bouteille de vin, en Europe, il y a des mentions obligatoires qui doivent y figurer. Ces dernières sont de plusieurs ordres. Rien qu'en se basant sur celles-ci, vous saurez le nécessaire sur le vin que vous avez en face de vous.

  • La classification

La classification peut être vue sous trois formes. Il peut s'agir d'une appellation d’origine (AOP), soit d'une indication géographique (IGP), soit une dénomination inférieure (vin de table ou vin de pays). En prenant la mention « Grand Vin + AOC », l'on peut déjà se rendre compte automatiquement que le vin est réalisé sur une classification AOC. Il est vrai que la plupart du temps, cela ne dit pas grand-chose sur la qualité du vin. Toutefois, en se basant sur l'exemple du vin du château bordelais, spécialisé dans la réalisation de plusieurs cuvées, elle est utile pour identifier le premier vin du second.

  • La contenance

Comme son nom l'indique, la contenance est le volume de vin dans la bouteille. Les volumes sont souvent exprimés sur les bouteilles en L, en Cl, ou en ml. Par exemple, les vins tranquilles sont vendus dans des quantités variant de 100 à 1 500 ml.

  • La teneur en alcool

Exprimée soit en pourcentage du volume total (%) soit en degrés (°), la teneur en alcool est capitale pour le choix du vin. S'il est considéré comme une mention obligatoire en Europe, c'est pour permettre à chacun de comparer en amont le degré d'alcool par rapport à sa capacité d'adaptation.

  • Les nom et adresse de l’embouteilleur

Cette indication permet de reconnaître par qui et le lieu où le vin a été mis en embouteille. Ces deux indications sont généralement accompagnées des mentions ci-après.

mis en bouteille au château/domaine/propriété” qui prouve que le vin est embouteillé directement sur son lieu de vinification.

mise en bouteille dans nos chais/par nos soins” qui désigne en général un vin de négoce.

mis en bouteille par les producteurs réunis donc propre à une coopérative qui met en commun les cuvées de différents producteurs.

  • Le pays producteur

Le nom du pays producteur n’est considéré comme une obligation que dans le cas des vins destinés à l’exportation. Étant donné que la plupart des vins sont destinés à l'exportation, il est important de tenir compte de cette mention.

  • La mention « Contient des sulfites »

Il précède le pays producteur. il est obligatoire, car bon nombre de personnes y sont allergiques. Selon les règles, tout allergène doit être indiqué afin d'éviter tout dommage.

  • Le logo femme enceinte

Il n'est pas évident de retrouver sur toutes les bouteilles le logo femme enceinte. Sur certaines bouteilles de vin, le message “la consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant” peut remplacer ce logo. Et ceci, pour attirer l'attention des femmes enceintes sur les conséquences que la consommation du vin peut avoir sur la santé de leur enfant.

  • Le terroir (d’un 1er ou Grand Cru de Bourgogne)

Vous pouvez constater ici que le terroir (appelé “climat” en Bourgogne) “Les Suchots” accompagne l’appellation.

  • Le numéro de lot

Il est précédé souvent de la lettre “L” et il vient boucler la liste des mentions obligatoires en Europe.

Les mentions facultatives en Europe

Ces mentions sont dites facultatives, car elles sont laissées au choix de l’exploitant. En réalité, ce sont des informations complémentaires, mais très utiles pour la plupart du temps.

bouteilles de vin dans la cave

  • La mention “Grand vin de (région viticole)”

C'est une mention très attirante aux premiers abords, mais qui ne présente aucune valeur, sauf dans le cas de la Bourgogne. Donc faites attention à ne pas trop vous laisser séduire. Au début, cette mention était utilisée pour désigner des cuvées plus qualitatives que d’autres, mais ce n'est plus le cas aujourd’hui. Son utilisation ne présente aucune corrélation avec la qualité. C'est une mention purement commerciale. Pour la Bourgogne en revanche, elle semble donner une réelle signification, car force est de constater qu'elle n’est autorisée que sur les appellations les plus prestigieuses.

  • Le millésime

​​​​​​​Il ne représente rien d'autre que l’année de la récolte.

  • Le nom du produit

Le nom du produit correspond généralement au nom du Château/Domaine/Clos, mais également au Cru ou carrément à la marque.

  • Le (s) cépage(s)

Il s'agit d'une variété de raisins utilisée pour la vinification. Sachez qu'un vin peut provenir des raisins d’un seul cépage (monocépage), soit d’un assemblage de plusieurs.

  • Une récompense

Il s'agit souvent d'une médaille ou d'une distinction. Elle vise aussi un aspect commercial et peut faire l'objet de séduction.

  • La mention “Vieilli en fûts de chêne”

Cette mention traduit que le vin a passé une partie de sa vinification ou de son élevage dans des barriques en chêne. On distingue plusieurs variantes, il y a par exemple “vieilli”, “élevé/élevage/fermenté/fermentation” et “fûts de chêne” et les variantes comme “fûts/barriques”.

  • La cuvée

C'est une nomination que les producteurs donnent à leurs cuvées pour marquer leurs différences de qualité. À titre d'exemple vous pouvez voir “Cuvée Prestige LeVinPourTous” de meilleure qualité que la cuvée de base.

  • L’image

​​​​​​​Il existe à ce niveau une multitude de possibilités. L'image peut être un croquis, un dessin, une photo qui représente soit le lieu de production (bâtisse et/ou environs, ou autre chose comme un symbole, un logo, etc.

  • La mention “Vendanges manuelles”

Cela peut être aussi “vendangé à la main”. Cette mention indique clairement que la vendange est non mécanique, donc faite à la main.

  • La mention “Vieilles vignes”

Cette mention repose sur une affirmation gratuite des producteurs, car elle n’est soumise à aucun contrôle. Conclusion, tout le monde peut prétendre posséder des vieilles vignes juste pour atteindre un but précis qui n'est d'autre que la commercialisation. L'unique manière de procéder à la vérification est de reconnaître que les vignes plus âgées offrent des arômes différents. Lesquels sont très appréciés des amateurs, mais vous l'auriez déjà acheté avant de vous en rendre compte. En France, la vigne est considérée comme vieille lorsque son âge est compris entre 40 à 60 ans environ. À l’inverse de 20 ans seulement aux USA.

  • La Mention “Supérieur”

Sa réelle signification est qu'elle est précédée de “Bordeaux”, “Graves” ou “Beaujolais”. À titre d'exemple, vous pouvez voir “Bordeaux Supérieur”. C'est une appellation à part entière qui dans d'autres cas n’a pas de réelle signification.

En plus de ces mentions facultatives, il y en a quelques autres.

La « Crème de tête » sur un Sauternes signifie que le vin est issu des premières tries (premier passage de vendanges).

La couleur du vin.

Le descriptif du domaine, de la pratique, du mode de vinification sont indiqués sur la contre-étiquette.

Les conseils aux consommateurs, il s'agit généralement de la température de service.

D'autres mentions comme “classico” en Italie ou “Reserva” en Espagne etc. donnent aussi des indications complémentaires.

Quelques particularités

vins de bourgogne et d'alsace

  • L’étiquette des vins de Bourgogne

La lecture de l'étiquette des vins de Bourgogne n'est pas la même que celle de l’étiquette des vins de Bordeaux. L’étiquette des vins de Bourgogne fait apparaître le nom du village en plus de son classement sans oublier les mentions premiers crus et grands crus. Par ailleurs, elle mentionne aussi le lieu-dit appelé « climat« .

Le nom du village suivi du classement : C’est la plus grande particularité des vins de Bourgogne. C'est un système d’appellation hiérarchisé de sorte à voir une appellation régionale (comme Bourgogne ou Bourgogne Aligoté), une appellation villages, le 1er crus et le grand crus. C'est une véritable mention qui donne une idée de la qualité du vin dans un domaine précis, mais il existe parfois des exceptions. Le grand cru se révèle généralement plus complexe et plus apte à la garde qu’une appellation villages.

Le nom du lieu-dit, appelé « climat » en Bourgogne. Si l’indication est suivie du « Monopole » cela permet de déduire que le lieu-dit n’appartient qu’à un seul domaine. En ce qui concerne le cas d’un premier cru, l’étiquette indique clairement de façon précise le nom du village + 1er cru + le climat classé.

  • L’étiquette des vins de l’Alsace

À ce niveau, un domaine peut décider de faire figurer le nom du cépage sur l’étiquette. C'est une pratique que vous ne verrez pas dans la culture française, car ils préfèrent faire figurer l’appellation sur l'étiquette. Cela concerne en majeure partie les vins les moins qualitatifs et aussi les vins qui n’obéissent pas au cahier des charges de l’appellation.

En Alsace une exception est faite, les blancs secs n'ont que deux appellations à savoir : Alsace AOP et Alsace Grand Cru AOP qui signifie (parcelles identifiées comme les plus qualitatives à l’image du classement bourguignon). Toutefois, la plupart des domaines préfèrent préciser le cépage utilisé. Ils font en sorte que la proportion de ce cépage entre à plus de 85 % dans l’assemblage final afin de figurer seul sur l’étiquette. Retenez que sans la mention du cépage, il sera difficile de se faire une idée du vin seulement avec ces éléments.

En somme, il existe des règles d'or essentiel que vous devez garder pour choisir votre vin.

La première des choses est le nom du domaine, c'est l'information la plus importante. Sachez que les grands domaines réalisent que des bons vins qui sont destinés à des occasions différentes. Au risque de ne pas se tromper sur les noms du domaine, vous pouvez faire confiance à la sélection d’iDealwine.

L’appellation est aussi un paramètre important dans la mesure où elle indique l’esprit du vin, mais en réalité, seules les plus restrictives (comme en Bourgogne) sont réellement preuve de qualité. À titre d'exemple, en Languedoc, certains grands vins sont uniquement en IGP (Indication Géographique Protégée). Il s'agit d'un terme qui vient remplacer désormais l’indication  » Vin de pays » et se contente d'obéir au cahier des charges de l’appellation.

Enfin, tenez compte du millésime. Les grands millésimes ont depuis toujours fait leurs preuves et tiennent une place de choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *